La maîtresse aime la nature

La maitresse aime la nature

Depuis qu’il peut marcher dans la rue sans trop de difficulté, il ramasse des fleurs… Les pissenlits poussent à l’embouchure des immeubles et des trottoirs, ils se faufilent dans le goudron et jaillissent en bouquets ensoleillés dès les premiers jours du printemps. Alors, les gamins du quartier leur font subir un génocide de fleurs. Enfin, les gamins… Le mien en tout cas… A chaque passage, un, deux, trois pissenlits arrachés, au creux de ses petites mains.

En quelques jours, les fleurs de la rue sont trépassées. Mais le pissenlit, ça pousse comme de la mauvaise herbe. Et les unes après les autres elles poussent, les fleurs, puis repérées, attrapées, elle finissent leur vie dans une poche, dans mes cheveux ou dans un verre d’eau sur le plan de travail de la cuisine.

Au fil des mois, la passion des fleurs s’est répandue à tout ce qui pousse et tout ce qui vit, tout ce qu’on trouve sur le sol des parcs, sous les arbres de la ville ou dans les légumes bio…

Puis, en deuxième année de maternelle, mon fils a rencontré « la maîtresse qui aime la nature ».

Dimanche dernier, il a ramassé une bonne trentaine de glands à côté des jeux d’enfants. Il en a rempli ses poches. Et les a amené en offrande à sa maîtresse.

Quelques matins plus tard, devant la classe, nous étions trois mamans. Chaque enfant avait un présent.

Des dessins agrafés en forme de livre, et une étincelle s’est éclairée dans les yeux de la maîtresse. « Super ! As-tu écrit le nom de l’auteur ? »

Un gland retrouvé au fond d’une poche, et un sourire a illuminé son visage. « Oh, un gland ! On va le mettre avec les autres ! »

Une boîte en Pyrex avec des fourmis et, rayonnante, elle s’est exclamée : « Génial ! En plus il y en a une rouge ! »

Avec les deux autres mamans, nous nous sommes regardées, interloquées et amusées.

Et le lendemain, quand mon fiston a ramassé une « magnifique » feuille d’automne en train de se ratatiner, je lui ai lancé dans l’instant : « Super mon cœur, tu l’amèneras à ta maîtresse. »

La prochaine fois qu’on trouve des escargots dans une salade, je les mets dans une boîte en Pyrex, et zou, à l’école !

Et vous, que faites vous des escargots trouvés dans les salades ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s