Ce que font nos enfants quand ils se croient seuls

06 image article

La vie de mère offre parfois des parenthèses de plaisir brut. J’ai repéré chez moi une attitude, qui se répète, qui se répand, un petit bonheur en train de devenir une habitude. J’observe les enfants quand ils se croient seuls, quand ils ne voient pas le regard de l’adulte sur eux, quand ils sont tout entiers dans leurs jeux, au sein de leur univers, et qu’ils nous ont oublié. Alors, je les considère, je les admire devrais-je dire, car à chaque fois mes yeux se remplissent d’étoiles joyeuses, un sourire béat se dessine sur mon visage, et je reste ainsi, immobile.

Au début, bien sûr, j’ai contemplé mes propres enfants, et je ne distinguais, dans le plaisir immense qui m’envahissait, que mon amour infini de maman. Avec les premiers pas de mon fils à l’école, j’ai eu des occasions réitérées d’examiner d’autres enfants. Je les ai vus s’accueillir dans la classe le matin, se donner la main, s’installer ensemble à une table de jeu ou au coin bibliothèque. J’ai vu l’amitié naissante dans leurs yeux et dans leurs gestes. J’ai assisté à des bribes de conversations, tendant l’oreille pour distinguer les mots qu’ils se disaient. J’ai été étonné de les entendre deviser en reprenant à leur compte des mots d’adultes. J’ai bien souvent entendu mes propres mots dans la bouche de mon fils, comme ce jour où il montrait sa petite sœur à une des ses copines de classe. « Tu as vu comme elle est belle, ma petite puce ? » avait-il prononcé.

A chaque fois, je me fige, silencieuse. J’essaie de me rendre invisible, et je mets en route la caméra mentale derrière ma vision. Je ne veux pas en perdre une goutte. Les autres mamans semblent surprises de mon attitude… Alors j’explique que j’aime les observer, les enfants, les regarder vivre.

Quand ils nous parlent, quand ils nous questionnent, le partage est intéressant et amusant, mais c’est autre chose. Quand ils sont entre eux, qu’ils ne sont pas en représentation devant l’adulte, ils se révèlent différents. La même chose se produit quand ils jouent seuls, qu’ils laissent leur imagination les envelopper, et nous relèguent en dehors du cercle.

Et vous, avez-vous pris le temps d’observer vos enfants quand ils oublient votre présence ?

3 réflexions sur “Ce que font nos enfants quand ils se croient seuls

  1. Myriam LH dit :

    C’est exactement cela, ce glissement entre ce que sont nos enfants avec nous et ce qu’ils révèlent d’eux au milieu des autres enfants ! On y découvre bien des surprises et c’est aussi troublant qu’heureux :). Si je m’attarde trop longtemps à épier dans l’ombre ma Pitchounette au moment de son arrivée le matin dans sa classe (PS), la maîtresse commence à me regarder bizarrement alors je m’éclipse discrètement et plutôt à regret avec mille questions en tête :).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s