C’est quoi, au fait, un bobo ?

C'est quoi au fait un bobo

Non, je ne parle pas des petites égratignures au bout des mini-doigts de nos enfants, si petites qu’on ne les distingue même pas. Je parle de ce drôle de mot que l’on conjugue à toutes les sauces pour définir… qui d’ailleurs ?

Dans le désordre, l’écolo, l’intello, le gaucho, le multi-culturaliste, l’anti-raciste, l’anti-sexiste, le naïf bisounours bien-pensant…

Bobo, en France, c’est devenu une insulte, et chacun semble détester ce que désigne ce sobriquet. Pourtant, ce mot américain n’est pas au départ le terme péjoratif qu’il est devenu dans notre langue. A l’origine « bourgeois-bohème » c’est, pour faire court, et de ce que j’en ai retenu, une personne culturellement de gauche et économiquement de droite (soit très aisée).

Aujourd’hui, à force de l’utiliser pour tout, tout le monde, tout le temps, à force d’infiltrer dans ses définitions une liste de plus en plus longue de qualificatifs, on ne sait plus ce qu’est un bobo. Et chacun devient le bobo de son voisin.

Finalement, ce n’est rien de plus qu’une case floue, une étiquette à la fois trop large et trop étriquée qui désigne une tranche très mouvante de la population. Et l’être humain reste bien plus complexe et moins caricatural que la définition du bobo.

D’ailleurs la prochaine fois que j’entendrai quelqu’un dire « ça c’est bien un truc de bobo », j’oserai peut-être demander ce qu’il entend par là. Mais peut être n’y a-t-il que les bobos pour se demander ce que signifie le mot bobo ?

Je pourrais pousser plus loin, et distinguer en essayant de les définir, le bobo de gauche et le bobo de droite (dont l’existence fait d’ailleurs polémique), le bobo parisien et le bobo provincial, le bobo véritablement bourgeois et le bobo sans le sou… Mais j’ai suffisamment brassé d’air pour aujourd’hui.

Et les commentaires sont là pour recueillir vos réflexions…