Sexisme au rayon jouets

Sexisme au rayon jouets

C’est une petite remarque qui m’a mis la puce à l’oreille. Il y a quelques semaines, j’ai récupéré un seul catalogue de Noël d’une grande enseigne de jouets, par souci économique-écologique — un seul catalogue pour deux enfants. « Ils ne découperont pas les mêmes pages », ai-je projeté. Alors on m’a répondu « Oui c’est sûr. Elle les pages roses, lui les pages bleues. »

J’ai revu en pensées les catalogues de jouets de mon enfance, et ceux des quelques dernières années. Les couleurs imposées, le dégueuli de rose recouvert de poupées, et le bleu pour les voitures, les tracteurs, les avions…

Puis j’ai voulu vérifier. Alors j’ai feuilleté quelques catalogues. Et là… Rien d’aussi flagrant. Mis à part les pages poupons poupées poussettes, les couleurs de fond ne tombent pas dans la simpliste dichotomie du rose et du bleu.

Pourtant, à y regarder de plus près, rien n’a vraiment changé. Les pages n’annoncent pas forcément la couleur, mais les fabricants de jouets, eux, oui.

Tous les objets de l’univers poupée sont immanquablement roses. Les garçons n’ont qu’à pas jouer à la poupée. Ou alors ils assument le rose. Et les filles, elles n’ont qu’à aimer le rose, ou alors elles ne jouent pas à la poupée. Avant la naissance de sa sœur, mon fils a voulu un poupon. Sa façon de se préparer à son futur rôle de grand frère, et aussi de se venger un peu sur le modèle inanimé du bébé qui allait arriver. Le poupon était vêtu de violet, difficile de trouver moins féminin…

Au delà des poupées, on trouve des micros sur pied, roses, de nombreuses boîtes de loisirs créatifs, roses, beaucoup de jouets sur le thème de la cuisine, roses. Et si mon fils veut dessiner des mandalas, je n’aurai qu’à lui expliquer que c’est un jouet pour fille…

Et puis il y a les mises en scènes. Aucune fille à la page des drones et autres objets télécommandés, et derrière le volant des quads, des garçons. Les filles, elles, sont sagement assises sur le siège passager.

Finalement, c’est toujours le même constat : aux garçons les jeux d’action, les armes factices, les véhicules, aux filles la cuisine, les bébés et les loisirs créatifs.

Et sur les jouets mixtes, certains fabricants rajoutent, l’air de rien, un petit coup de couleur. « Existe aussi en bleu. » Ou comment nous faire dépenser encore plus, quand il faut racheter pour le deuxième le trotteur qui n’est définitivement pas de la bonne couleur…

Non, je ne juge pas. Vous verriez les jouets que vont recevoir mes enfants… Un vélo rose à fleurs et une poupée couleur fuchsia pour elle, du super-héros et du pompier pour lui. Ici aussi, nous sacrifions au sexisme, du moins partiellement. Mais l’essentiel est peut-être d’en avoir conscience ?

Et chez vous, alors ?

6 réflexions sur “Sexisme au rayon jouets

  1. Jessica dit :

    Il existe UN poupon mixte c’est le cicciobello. Alessandro le voulait mais ici aussi j’ai entendu c’est un jouet de fille ce a quoi j’ai répondu « pourtant ça lui apprend aussi à connaître le corps. Pourquoi seules les filles y auraient droit? ».
    Mais je me suis fait la même réflexion sur le rose et le bleu.
    Et même Alessandro est formaté car il a bien dit que les pages roses c’est pour les filles et les bleues pour les garçons!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s