L’Ecriture sur internet, SFFF, fanfictions, geeks et autres steampunkeries…

L'écriture sur internet

Il y a presque un an, j’ai posé mon projet de roman sur un coin de table, et je suis partie explorer le web à la recherche d’appels à textes. D’abord, j’ai trouvé surtout, principalement, très majoritairement, des appels à texte dans le genre SFFF (comprenez Science-Fiction Fantasy Fantastique). Et puis des choses dont je n’avais jamais entendu parler, et dont je ne présumais même pas l’existence, comme le genre “steampunk”. (Un genre littéraire dans lequel l’intrigue se déroule dans une société où tout fonctionne à la vapeur, avec une esthétique victorienne détournée à l’époque contemporaine. Cet article décode assez bien le phénomène.)

Ensuite, j’ai très brièvement participé à un groupe d’écrivains sur Facebook (Où est ma crédibilité ? Ma quoi ?). Là j’ai côtoyé de tout jeunes gens, et j’ai découvert (après avoir cherché la réponse sur … internet bien sûr) ce qu’était la fanfiction (ou « fanfic », si ça vous intéresse, allez donc voir ici…). Et là encore, dans ce groupe, je me suis rendu compte que beaucoup écrivaient de la “SFFF”.

Quelques mois plus tard, quand j’ai cherché un forum d’écrivains, j’en ai trouvé plusieurs, spécialisés ou à dominante SFFF, encore.

Mais pourquoi, me suis-je alors demandé. Pourquoi ? Pourquoi y a-t-il autant de SFFF sur internet ?

Parce que c’est un genre qui est “dans l’air du temps” ?

Parce que sur internet il y a surtout des “jeunes” qui écrivent dans des genres qui leur parlent ?

Parce que ces genres littéraires sont parfois portés par des petites maisons d’éditions ouvertes aux nouveaux auteurs, ce qui est moins le cas pour la “littérature blanche” ? (Littérature blanche se comprenant comme littérature hors des littératures de genres comme la science-fiction ou le polar – une littérature noire pour le coup… Les ficelles de l’opposition entre romans « blancs et noirs », c’est ici.)

Parce que sur internet il y a beaucoup de “geeks”, et que la SFFF fait partie de l’univers geek ? (Bon en même temps, définir ce qu’est un geek me semble encore plus difficile que de définir ce qu’est un bobo…)

La vérité est probablement un mélange de toutes ces suppositions – ou pas du tout.

Vous en pensez quoi, vous ?

 

Et je termine avec une petite dernière question – en forme de boutade : peut-on être (un peu) « geek » et écrire de la « littérature blanche » ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s