Ça c’était avant

ca-cetait-avant

Dire qu’il y a dix ans, je ne triais même pas mes déchets… Je faisais un bond à chaque fois que je rencontrais une chenille dans une salade, je ne mangeais surtout pas bio, et je croyais encore que les industriels de l’alimentation nous voulaient du bien…

Mais ça, c’était avant.

Depuis que j’ai appris – grâce à mon amoureux – à trier mes déchets, je ne m’imagine plus faire autrement ; même en vacances on fait l’effort de chercher les conteneurs papiers, emballages et verre.

Avec l’arrivée des enfants, et la prise de conscience progressive des couleuvres alimentaires qu’on essaie de nous faire avaler, nous mangeons de plus en plus bio. Alors les petites bêtes, on en a toutes les semaines dans notre panier de légumes…

Il y a quelques semaines, à la caisse du magasin bio, une cliente m’interrogeait sur mes achats de féculents en vrac. Je me suis entendu lui expliquer que oui, effectivement, les petites bestioles arrivent plus vite, mais que finalement on s’habitue à trouver des choses vivantes dans notre nourriture…

Enfin – chose qui m’aurait paru impossible il y a dix ans – j’envisage très sérieusement d’équiper notre appartement d’un lombricomposteur, histoire de ne plus gonfler notre poubelle avec toutes ces épluchures, alors qu’elles pourraient servir de nourriture de choix à toute une colonie de vers de terre…

Il n’y a que la raison pour faire changer nos actions.

Petit papa Noël, si tu passes par là … c’est un cadeau original, le lombricomposteur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s