Avec ou sans papiers

avec-ou-sans-papiers

Malgré mon optimisme débordant, je me surprends à qualifier de période troublée les temps que nous vivons. Comme une impression de dérive. Et mon malaise s’amplifie lorsque je constate qu’aujourd’hui en France, nous pouvons être poursuivi pour avoir aidé des êtres humains dans le besoin. Parce qu’ils sont en situation illégale, leur tendre la main reste illégal (même si le «délit de solidarité» était censé avoir disparu en 2012… Vous en saurez plus en lisant cet article ou celui là). Heureusement les tribunaux peuvent avoir du cœur… Mais en sera-t-il toujours ainsi ?

Derrière les colonnes de chiffres, les statistiques et les discours, ce sont juste des êtres humains, des hommes des femmes des enfants. Ils sont Nous – nés ailleurs. On l’oublie. On les oublie.

Certains, pourtant, aident, donnent, accueillent, nourrissent. Au risque d’être reconnus coupables…

 

Mais revenons un peu sur les mots pour le dire, car les mots importent (je le disais déjà à propos du handicap). Etrangers, migrants, clandestins… Réfugiés… Autant de mots qui ne recouvrent pas la même vision. Alors pour réfléchir un peu à ces concepts, je vous conseille le livre «Eux, c’est nous», hyper clair et concis, et adapté aux grands enfants.

 

C’est souvent une conjonction de faits qui me conduisent vers la rédaction d’un article. Ici l’entrechoc de mes sentiments face à l’actualité et d’un reportage vu mardi soir sur France 2, « Clandestins : d’autres vies que les vôtres », que vous pouvez visionner en replay pendant quelques jours (). Des destins d’esclaves modernes, écrasés par la peur et l’absence de leur famille. Ceux là ne sont pas des migrants de la guerre, alors on leur refuse l’asile. Des migrants “économiques” comme on dit. Moi je préfère migrants de leur vie, regardez-les et vous verrez. Je me suis sentie déchirée par leurs histoires, déchirée mais humaine avec eux.

 

Allez, une petite chanson pour finir… si vous êtes de ma génération ca vous rappelera des souvenirs… Clandestino de Manu Chao.

 

3 réflexions sur “Avec ou sans papiers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s