Parent bienveillant en période d’essai

135 Arles superheros

En juin et juillet dernier, nous avons suivi un stage Faber et Mazlish, un stage de «parentalité positive» qui s’est déroulé sur quatre dimanches. La veille de la première rencontre, j’ai bien failli écrire un article sur mes attentes et mes espoirs. J’avais réussi à convaincre mon homme de nous inscrire en couple à cette formation, de faire garder les enfants et de s’investir sérieusement – intérieurement et financièrement aussi il faut le dire – dans cette démarche pour changer notre fonctionnement de parent. Juste avant de faire le grand saut, je pensais être à l’orée d’une vie nouvelle. L’autre versant de nous-même qui nous serait révélé par un procédé quasi magique. J’avais bien lu le bouquin de Faber et Mazlish sur la rivalité frères sœurs, j’y avais trouvé des astuces efficaces qui m’avaient simplifié la vie au moment où mes marmots avaient commencé à se chamailler de façon régulière. Je lisais de temps en temps un article sur facebook ou pinterest et j’étais progressivement passé d’un scepticisme amusé à une curiosité envieuse. Je voulais moi aussi être cette «maman calme» qui m’avait tant fait rire dans la bouche de Florence Foresti.

Autant vous dire que je plaçais la barre très haut. J’en avais conscience au demeurant.

Les dimanches se sont succédés, j’ai préféré attendre d’avoir un peu de recul pour écrire cet article. Aujourd’hui je peux raconter.

Dès le premier jour nous avons rencontré la version rêvée de nous parents. Celle d’avant le surmenage et la nervosité exigeante.

En parlant, en échangeant, en jouant, en avançant peu à peu, étape par étape, en cherchant à chaque pas nos mots et la résonnance avec notre quotidien, nous avons appris. La suite du premier « cours » a déjà été différente dans notre foyer. Pendant les semaines qui ont suivi, nous avons perçu parfois avec douleur le décalage entre nos aspirations et la réalité. Nous continuions à crier sur nos enfants, parfois, à nier leurs émotions ou à punir sans lien avec leur comportement.

Nous avons dû beaucoup utiliser la bienveillance avec nous même et entre nous. Laisser passer du temps. Se laisser du temps.

Aujourd’hui c’est flagrant. L’ambiance à la maison est plus douce. Nous exprimons tous plus facilement nos émotions, nos besoins et nos attentes. Finalement, le gain est indéniable.

Dans ma classe aussi. Je me rends compte que j’ai pris l’habitude de parler différemment. Je distingue systématiquement l’humain de son comportement. J’utilise le «je». Je donne moins d’ordres. J’ai placé les émotions au centre de la classe.

Vendredi dernier je me suis entendue dire à l’un de mes élèves «Je t’apprécie beaucoup en temps qu’humain mais je n’aime pas quand tu as ce comportement. J’attends de toi que…»

Cela vous semble peut être évident. Moi je sais que je n’aurais pas eu ce discours avant. Avec ces nouveaux réflexes langagiers j’ai un peu l’impression d’être la version améliorée de moi-même…

Que vous dire de plus ?

Que tout ce que vous lisez sur internet, les listes les invectives les résumés ne sont que du saupoudrage culpabilisant en regard d’une vraie formation par un vrai être humain ?

Que vous ne regretterez pas de sauter le pas ?

Que je peux vous donner les coordonnées de la personne qui nous a fait la formation ?

Toutes vos remarques, vos témoignages, vos questions, mes réponses, c’est en commentaire… A bientôt les parents – et les autres !

 

(La photographie illustrant cet article a été prise dans l’une des expositions des Rencontres de la photographie d’Arles cet été. Il s’agit de la série Supersonas de Juan Pablo Echeverri.)

5 réflexions sur “Parent bienveillant en période d’essai

  1. ColombesMum dit :

    Super intéressant comme retour d’expérience, merci ! Ça donne envie de franchir le pas ! J’ai vu une formation sur Nantes et pensais la faire! Super que vous ayez vu la différence concrètement et aussi rapidement !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s