[Lecture] « Personne n’a peur des gens qui sourient » de Véronique Ovaldé

L39 imgVoilà un livre lu à toute vitesse, en vacances, en deux jours. Une lecture éclair, donc, et c’est plutôt bon signe, même si en l’occurrence la déception pointait en fin de lecture avec une vraie envie de prolonger le moment…

La construction de ce roman nous transporte, d’un chapitre à l’autre, du présent au passé. Dans le présent, Gloria quitte tout du jour au lendemain, avec ses deux filles, pour une maison isolée dans la forêt alsacienne. Dans le passé, le lecteur découvre comment Gloria et Samuel (le père des filles) se sont rencontrés.

Peu à peu l’histoire se noue et se dénoue, et le passé permet de comprendre le présent, jusqu’à la révélation finale…

 

L39 citation1

L39 citation2

L39 citation3

L39 citation4

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s