Les « lieux d’aisance » en camion aménagé

C’est une des interrogations les plus fréquentes. Et pour y répondre correctement, il faut plus de temps que les quelques secondes que les gens nous laissent en général. Tout le monde se pose la question, mais quand on commence à expliquer, c’est si gênant que bien souvent la conversation tourne court. Tout l’intérêt de cet article est donc de lever le voile sur le problème des toilettes (et d’y renvoyer ceux qui nous interrogeront à l’avenir).

Dans notre combi, on a un évier qui pompe dans une réserve, deux feux fonctionnant au gaz, deux lits doubles, pleins de placards, mais pas de toilettes, ni de douche.

 

Pour la douche, déjà, deux solutions. Si le temps est frais ou venteux, on oublie. On attend d’être rentrés chez nous (quand on est en week-end) ou on attend le camping (en général un jour sur deux sur les séjours plus longs). Mais si les températures sont clémentes, on utilise la douche solaire. Avec ses vingt litres on peut prendre deux douches chacun sans traîner. Il faut trouver un coin assez paumé pour pouvoir se doucher à l’abri des regards, ou bidouiller un système D.

rt09-01-douche

Mais comme la plupart des moments qu’on vit sur la route avec notre combi, la douche en plein air, c’est mythique…

 

Reste la question des toilettes. On aurait pu opter pour les toilettes chimiques. Un gros cube avec un réservoir rempli de produits chimiques pour commencer à dégrader – je suppose – les excréments, et puis encore d’autres produits chimiques en guise de chasse d’eau. Mais ça pue, c’est mauvais pour la planète, c’est très encombrant, et puis il faut les vider – beurk – dans des endroits dédiés pas forcément faciles à trouver.

Alors on a opté pour une solution beaucoup plus simple. On nous avait parlé du seau hygiénique, un seau avec un rebord arrondi pour le confort, et un couvercle. Comme cet objet s’est avéré introuvable hors internet, on s’est rabattu sur un pot, un pot d’enfant de taille assez confortable, même pour un adulte, qu’on peut trimballer de l’intérieur à l’extérieur selon nos envies…

rt09-02-toilettes

La petite commission, on la vide dans un buisson au pied du combi, un coup d’eau et c’est réglé.

Pour la grosse commission, la meilleure de nos solutions consiste à mettre un sac plastique dans le pot, puis, si c’est la nuit par exemple, quelques poignées de sciure (de la litière pour hamster) pour couvrir l’odeur. Je vous assure, ça marche. Ensuite, on ferme le sac, et zou, à la poubelle. Niveau consommation de plastique on n’est pas au top, mais niveau praticité on est plutôt bien.

Et puis sinon, dans la nature… Avec papier toilette dans la poubelle pour ne pas laisser de détritus derrière nous.

Avec tout ça,  on se met à réfléchir à cette folie qui consiste à faire nos besoins dans de l’eau potable – alors que nous savons tous que l’eau est une ressource à préserver…

 

La Camargue

On s’était dit qu’avec notre combi on partirait en week-end en un claquement de doigt… C’est vrai. Un sous-vêtement de rechange chacun (un de plus pour notre fils, trois de plus pour notre fille qui a appris le pipi toilette il y a peu…), un peu de nourriture, une trousse de toilette, un appareil photo… et en combi mon kiki !

Pour notre premier week-end en van, on a pris la direction de la Camargue. Après avoir passé le Rhône par le bac de Barcarin, on a mangé, samedi midi, près de l’étang de Vaccarès.

rt08-camargue-01

Puis aux Saintes-Maries-de-la-Mer, on a foulé le sable fin et trempé les pieds dans l’eau. (« Tu écriras dans ton blog, maman, que les enfants aiment mettre les pieds dans l’eau » me dit mon fils.)

rt08-camargue-02

rt08-camargue-03

J’adore ces grands plumeaux blancs qui se balancent dans le vent.

rt08-camargue-04   rt08-camargue-05

On a trouvé un bivouac parfait, vue sur les flamands roses de l’étang de Vaccarès, passage de chevaux en balade…

rt08-camargue-07

rt08-camargue-06

rt08-camargue-08

A ceux qui ne comprennent pas qu’on parte ainsi, sans toilettes avec chasse à l’eau potable et sans salle de bain (ces questions reviennent si souvent que je ferai bientôt un article sur les « lieux d’aisance » en combi…) je répondrai juste que l’irremplaçable, c’est d’être en pleine nature aux frontières de la nuit :

rt08-camargue-09

Coucher de soleil

rt08-camargue-10

Lever de lune

rt08-camargue-11

Lever de soleil

Le dimanche matin on a suivi notre route paumée au milieu des paysages de Camargue typiques.

rt08-camargue-12

Puis on est rentrés chez nous avec l’impression de revenir de vacances…

Le tour des Alpes (Partie 3 – Fin)

Etape 11 (Vendredi 12 août) : 124 km

L’église du plateau d’Assy, « Notre Dame de Toute Grâce » : édifiée entre 1937 et 1946 elle fait intervenir pour toute sa décoration des artistes modernes, sans considération pour leurs croyances religieuse ou leur idéologie politique, et devient ainsi un symbole du renouveau de l’art sacré au XXème siècle.

On pique-nique sur la place de l’église en admirant le Mont-Blanc et la façade en mosaïque signée Fernand Léger :

RT07 01 Notre dame de toute grace J11

A l’intérieur, les vitraux sont époustouflants de modernité et de beauté.

RT07 02 Notre dame de toute grace J11   RT07 03 Notre dame de toute grace J11

En poursuivant la route on grimpe jusqu’à la plaine Joux, vue Mont-Blanc à couper le souffle et décollages de nombreux parapentes. Mon fils qui se demandait « comment ça marchait » est aux anges.

RT07 04 Plaine Joux J11

On reprend la route, Megève, Flumet, direction col des Aravis. Après le village de la Giettaz on trouve un des bivouacs les plus magiques de notre périple. La piste qui y mène est caillouteuse et grimpe bien, on la monte en première en doutant, mais juste après une ferme on découvre la vue Mont-Blanc, le troupeau de vaches, le point de vue élevé sur ces alpages savoyards.

RT07 05 Bivouac J11

RT07 07 Bivouac J11

RT07 06 Bivouac J11

Eric, qui vit là quatre mois par an avec ses vaches, nous accepte avec le sourire. Il nous parle avec passion de ses quatre mois de « vacances » avec cette vue dont il ne se lasse pas…

RT07 08 Bivouac J11

Le lendemain, on lui achète du fromage des vaches à côté desquelles on a dormi (la meilleure tomme et le meilleur reblochon qu’on ait jamais goûté). Il nous montre un veau né dans la nuit, « Mimosas », une femelle qui rejoindra son troupeau de vaches laitières…

 

Etape 12 (Samedi 13 août) : 38 km

Col des Aravis

RT07 09 Col des Aravis J12   RT07 10 Col des Aravis J12

On passe par la Clusaz et on rejoint le lac d’Annecy, Menthon Saint Bernard. Au camping «le clos Don Jean» on est particulièrement bien reçus.

RT07 11 Camping J12

Dans l’après-midi, on visite brièvement Annecy, la ville est belle, mais bondée.

RT07 12 Annecy J12  RT07 13 Annecy J12  RT07 14 Annecy J12

On rentre en bateau-bus.

RT07 15 Lac d'Annecy J12

 

Etape 13 (Dimanche 14 août) : 88 km

Entre Annecy et Rumilly, le paysage devient campagnard, champs et fermes à perte de vue.

On visite les Jardins Secrets, une halte de fraîcheur, de couleurs, de splendeurs…

RT07 16 Jardins secrets J13    RT07 17 Jardins secrets J13

RT07 19 Jardins secrets J13  RT07 20 Jardins secrets J13  RT07 21 Jardins secrets J13

RT07 18 Jardins secrets J13    RT07 22 Jardins secrets J13

RT07 23 Jardins secrets J13      RT07 24 Jardins secrets J13

RT07 26 Jardins secrets J13    RT07 27 Jardins secrets J13

RT07 28 Jardins secrets J13    RT07 25 Jardins secrets J13

Puis on rejoint le lac du Bourget.

RT07 29 Lac du Bourget J13

On passe Aix les bains et on se pose pour notre bivouac sur les bords d’un champ d’atterrissage de parapentes.

RT07 30 Bivouac J13

On répond du même coup à l’autre question de notre fils, après celle du décollage des parapentes, « comment ils font pour se poser ? »

RT07 31 Bivouac J13

 

Etape 14 (Lundi 15 août) : 169 km

Chambéry, on contourne Grenoble, Bourg d’Oisans.

On passe Villars d’Arêne, et cette vue :

RT07 32 Villars d'Arene J14

Au bord du torrent et au pied des montagnes, on trouve un coin au calme où l’on passe la soirée et la nuit seuls, loin des parkings pleins avec leur lot de camping-cars plantés là.

RT07 33 Bivouac J14

On profite de notre dernière soirée du tour des Alpes. Les enfants sont fascinés par le feu qu’on alimente jusqu’à la nuit tombée.

RT07 34 Bivouac J14    RT07 35 Bivouac J14

Le lendemain, on quitte ce joli bivouac.

RT07 36 Bivouac J14 matin

RT07 37 Bivouac J14 matin

RT07 38 Départ bivouac J15

 

Etape 15 (Mardi 16 août) : 142 km

Col du Lautaret

RT07 39 Col du Lautaret J15

On passe par Briançon puis on rejoint Barcelonnette.

 

Le tour est bouclé après 1380 km.

Voici la carte de notre voyage (Partie 1 en jaune, Partie 2 en vert, Partie 3 en rose) :

RT07 40 Tour des Alpes Carte

Le tour des Alpes (Partie 2)

Etape 6 (Dimanche 7 août) : 42 km

Après seulement quelques kilomètres, il apparaît, majestueux… Le Mont-Blanc. C’est une émotion particulière, un pincement au cœur.

Maintenant de partout on le guette, il se dérobe et réapparaît toujours au détour d’un virage.

Version 2

Megève, Saint Gervais.

La route se suspend entre deux montagnes, c’est le viaduc des Egratzs, plus de deux kilomètres de vertige.

RT06 02 bis Viaduc des Egratzs J6

RT06 02 Mont Blanc sur route des Houches J6

Le bivouac que l’on espérait est peuplé d’une ribambelle de voitures, c’est un peu plus bas que l’on se pose pour la nuit. La vue sur le Mont-Blanc est toujours là…

RT06 03 Bivouac J6

Un merci chaleureux, pour leur accueil, aux responsables de l’accrobranche « La forêt du Mont-Blanc ».

RT06 04 Bivouac J6

RT06 05 Bivouac J6

RT06 06 Bivouac J6

 

Etape 7 (Lundi 8 août) : 65 km

La première image au réveil, le magnifique Mont-Blanc.

Chamonix, embouteillages, énorme pompe à fric, du monde partout, des parkings blindés, des boutiques à touristes… Mais IL règne.

RT06 07 Chamonix J7

Je n’arrive pas à trouver un natif de Chamonix pour lui demander si l’on se lasse un jour d’admirer le Mont-Blanc.

Mon fils s’enthousiasme devant les nombreux parapentes : « C’est le pays des parapentes ici ! » « Oh un télésiège ! Mais c’est le pays de tout ici ! »

RT06 08 Chamonix J7

Juste avant la frontière suisse, on s’arrête pour le repas de midi.

RT06 09 Piquenique J7

On reprend la route, frontière, la vallée de Martigny, et la vallée voisine, s’ouvrent à nos pieds.

RT06 10 Suisse Martigny J7   RT06 11 Suisse J7

On emprunte une autre toute petite route qui grimpe jusqu’au camping du jour. Un camping du bout du monde collé à une ligne de chemin de fer, au milieu duquel trône un pilône électrique… On y est plutôt bien pourtant, le train passe rapidement, pas souvent, et pas la nuit…

RT06 12 Camping J7   RT06 13 Camping J7

Dans les douches du camping, l’horodateur à eau chaude (1 Franc suisse – soit environ 1 euro – les 6 minutes d’eau chaude) est notre première surprise suisse.

Juste à côté du camping, le zoo des Marécottes ravit les enfants. J’en sors avec une impression mitigée, comme toujours avec les parcs zoologiques, mais ce sera peut-être l’objet d’un autre article…

Au matin, les enfants trouvent des limaces et de gros escargots.

RT06 14 Matin J8

 

Etape 8 (Mardi 9 août) : 109 km

On suit la vallée de Martigny, vers le lac Léman.

Pique-nique dans le combi, sous la pluie, à Yvorne, sur la route d’un bivouac perdu en forêt où l’on n’ira jamais…

RT06 15 Piquenique J8

Il pleut encore et pour de nombreuses heures, alors on trace la route à la recherche du soleil.

Quand le lac Léman apparaît, on se dit, satisfaits, qu’on a atteint le but de notre voyage.

On suit les bords du lac, Montreux, Lausanne. Depuis notre arrivée en Suisse, on contemple les vignes sur les versants pentus bordant les routes.

RT06 16 Vignes Léman J8

On se pose au domaine du Feuillerage à Perroy. On est accueillis par la propriétaire du domaine, étape exquise au milieu des vignes.

La vue depuis le combi est superbe.

RT06 17 Bivouac J8

RT06 18 Bivouac J8

On profite de la plage sur le lac Léman.

RT06 19 Plage J8

On déguste du vin du domaine.

RT06 20 Bivouac J8

Etape 9 (Mercredi 10 août) : 103 km

A Perroy, on profite de la vue sur le lac Léman au delà des vignes.

RT06 21 Perroy J9

On emmène les loustics au parc du Signal de Bougy, il y a là tellement de toboggans et jeux pour enfants qu’ils en sont émerveillés.

Après le pique-nique au parc, on reprend la route, passant par Nyon puis Genève, on fuit les prix suisses totalement exorbitants.

Camping du Pré Bandaz à Saint Paul en Chablais, proche d’Evian.

RT06 22 Camping J9

Etape 10 (Jeudi 11 août) : 124 km

On mange des poissons, dont le Féra, poisson phare du lac Léman, au Restaurant du Port à la Meillerie. Un petit port de pêcheurs.

RT06 24 Meillerie J10

RT06 25 Meillerie J10

RT06 23 Meillerie J10

 

Après le repas on reprend la route direction Morzine. Heureux de retrouver les routes de montagne, on découvre, ébahis, le cirque du Fer à Cheval.

RT06 26 Cirque du fer à cheval J10

RT06 27 Cirque du fer à cheval J10   RT06 28 Cirque du fer à cheval Camping J10

On passe la nuit au camping Le Pelly.

RT06 29 Camping J10 Matin

 

D’autres jolis lieux, bivouacs magiques, émerveillements… suite (et fin) de notre tour des Alpes dans le prochain article…

Le tour des Alpes (Partie 1)

On s’attaque à notre premier « vrai » road-trip en combi. Le projet c’est de rejoindre le lac Léman, d’en faire le tour puis de « redescendre » par Annecy, Aix-les-bains, Grenoble pour refermer la boucle à Barcelonnette.

Au bout de deux jours, déjà, on a perdu la notion du jour de la semaine, du numéro dans le mois. On se sent bien, on prend le temps, on se laisse vivre. On profite. On oublie le téléphone portable. On ne regarde presque pas l’heure…

Je prends beaucoup de photos et note les lieux traversés ou visités chaque jour pour ne pas perdre le fil. Sur la carte notre route se dessine peu à peu.

 

Etape 1 (Mardi 2 août) : 68 km

Départ de Barcelonnette

Col de Vars. Debout sur un rocher avec la route à nos pieds j’apprends à mon fils la réplique culte : « Je suis le maître du monde. »

RT05 01 Col de Vars J1

Pique-nique sur une petite route en forêt.

RT05 02 Picnic J1 route en forêt

Bivouac sauvage à Guillestre près de la rivière, les enfants profitent de la « pataugeoire » aménagée.

RT05 03 Bivouac J1   RT05 05 Bivouac J1

RT05 04 Bivouac J1   RT05 06 Bivouac J1 le lendemain

 

Etape 2 (Mercredi 3 août) : 45 km

La fontaine pétrifiante de Réotier

RT05 07 Fontaine pétrifiante J2

RT05 08 Fontaine pétrifiante J2

On prend la route… passant par Briançon…

Pique-nique au bord d’une départementale très peu fréquentée.

RT05 09 Picnic J2

Camping au début de la vallée de la Clarée au pied de la route du col de Montgenèvre.

RT05 10 Camping J2 Les Alberts

La mare aux canard a tellement plu aux enfants que le lendemain dès le réveil : « On va voir les canaaaaaards ? »

RT05 11 Camping J2 La mare aux canards

 

Etape 3 (Jeudi 4 août) : 97 km

Montgenèvre, on déjeune au restaurant de l’hôtel Anova. Ici, tout n’est que luxe, calme et volupté…

RT05 12 Anova J3   RT05 13 Anova J3

RT05 14 Anova J3     RT05 15 Anova J3

RT05 16 Anova vue J3

Passage en Italie, vallées encaissées et virage collés serrés.

Eviter l’« Autostrada », passer par Susa…

RT05 17 Susa Italie J3

Monter le col du Mont Cenis (2083m) de chicanes en têtes d’épingles.

La brume froide autour du lac du Mont Cenis nous dissuade de dormir là.

RT05 18 Lac du Mont Cenis J3   RT05 19 Lac du Mont Cenis J3

Direction le camping de Lanslevillard, une pizza aux quatre fromages savoyards nous réchauffe tandis qu’on se fait notre première nuit en combi sous la pluie.

Le bilan n’est pas trop catastrophique, et malgré quelques fuites, la nuit fut bonne. Au matin, les enfants récoltent une belle collection d’escargots…

RT05 20 Camping J4 Matin

Etape 4 (Vendredi 5 août) : 97 km

Bonneval, joli village tout en pierres. On achète de la tomme de Savoie, du Beaufort et du saucisson au sapin (ça ne s’invente pas !).

RT05 21 Bonneval J4   RT05 22 Bonneval J4   RT05 23 Bonneval J4

La route traverse le cœur du parc national de la Vanoise, le paysage est somptueux, fleurs, glaciers et névés…

RT05 24 Route du col de l'Iseran J4

En haut du col de l’Iseran (2770m) on a la tête dans les nuages et le thermomètre bien trop bas pour s’attarder.

RT05 25 Col de l'Iseran J4

Pique-nique dans la descente du col.

RT05 26 Picnic J4   RT05 27 Picnic J4

Puis, on est surpris de trouver Val d’Isère plutôt charmant malgré sa grandeur.

La route traverse ensuite une vallée aux forêts verdoyantes, encaissée et magnifique.

On passe Bourg Saint Maurice puis on bivouaque à proximité du refuge de la Nova, à Chapieux. On n’est pas seuls, le grand parking est plein de camping-cars, mais on se place en périphérie sur un plus petit parking, en vis à vis avec un troupeau de vaches…

RT05 28 Bivouac J4

RT05 29 Bivouac J4

RT05 30 Bivouac J4 Matin

Au départ de cet endroit, les randonnées vers la vallée de Glaciers nous attirent, on reviendra quand les enfants auront grandi… pour marcher…

 

Etape 5 (Samedi 6 août) : 69 km

En repartant du bivouac, une montagne toute enneigée se dresse au fond de la vallée verdoyante : l’Aiguille des Glaciers (3816m).

RT05 31 Aiguille des glaciers J5

Passage au Cormet de Roselend.

RT05 32 Cormet de Roselend J5

A proximité, le paysage de lande où se disséminent des rochers nous fait penser à une réunion de Trolls. On est chez Tolkien.

Le lac de Roselend.

RT05 33 Lac de Roselend J5

La route nous mène dans une autre vallée vers le village de Beaufort, une route secondaire, puis nationale… A Praz sur Arly, notre étape du jour, le camping est surpeuplé, en centre ville c’est un week-end de fête médiévale… Nous, tout ce que nous voulons, c’est être seuls dans un endroit calme. On regrette notre bivouac de la veille à la porte de la vallée des Glaciers.

 

Demain, on verra le Mont-Blanc.

A suivre…