Des expériences scientifiques à faire avec les enfants (2)

La voilà, la suite (et fin) de notre semaine de la science (Première partie ici)…

 

Jour 5 : L’eau voyageuse

Ingrédients : eau

colorants alimentaires

fleurs blanches

couteau ou cutter

mouchoirs

verres

Experiences 08

Les plantes boivent : On dilue des colorants dans de l’eau (les trois couleurs primaires) et l’on place les fleurs dans les différentes couleurs, mais aussi certaines tiges – coupées en deux dans la longueur – dans deux couleurs différentes. En observant les couleurs prises par les pétales blanches nous voyons bien que les plantes « boivent » de l’eau.

Chez nous cette expérience a fonctionné surtout avec le bleu… et très peu avec le jaune et le rouge.

Experiences 09   Experiences 10

Créer des couleurs secondaires : On place dans trois verres de l’eau colorée avec des couleurs primaires. Entre les couleurs primaires, nous plaçons des verres vides pour recueillir les couleurs secondaires (trois verres), puis nous « relions » les couleurs primaires aux verres vides en utilisant des mouchoirs en papier. Au bout de quelque temps, non seulement l’eau « voyage » d’un verre à l’autre, mais en plus le mélange des couleurs primaires fait apparaître les couleurs secondaires.

Chez nous ça a bien fonctionné pour fabriquer du vert… mais ni du orange ni du violet… la faute à notre colorant rouge probablement.

 

 

Jour 6 : Météo en boîte

Ingrédients : eau

bouilloire ou plaque électrique

glaçons

bol

produit vaisselle

allumettes

Experiences 11

De la pluie : On verse de l’eau bouillante au fond d’un bocal puis on pose un bol avec des glaçons sur l’ouverture du bocal. La vapeur d’eau formée à partir de l’eau bouillante se transforme en eau liquide au contact des parois froides du bocal. On a même des gouttes d’eau formées par condensation qui tombent du fond du bol.

Experiences 12

Un nuage : A partir de l’expérience précédente, si l’on jette une allumette enflammée dans l’eau du bocal puis que l’on remet le bol de glaçons, la fumée envahit tout l’espace, un nuage dans un bocal en quelque sorte.

Experiences 13

Une tornade : On verse quelques gouttes de produit vaisselle dans un bocal rempli d’eau puis l’on remue le mélange en le faisant tourner, la mousse du produit vaisselle forme une « tornade » dans le bocal.

 

 

Jour 7 : Explosif (ou de l’action du bicarbonate et du vinaigre blanc)

Ingrédients : vinaigre blanc

colorants alimentaires

bicarbonate de soude

huile végétale

Experiences 14

Explosion colorée : On dilue les colorants en poudre dans du vinaigre blanc, puis l’on verse une cuillère de bicarbonate de soude dans le vinaigre. La « mousse » colorée produite déborde alors des verres pour la plus grande joie des enfants.

Experiences 15

Un volcan dans de l’huile : On met une ou deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude au fond d’un bocal. On verse un fond d’huile, puis du vinaigre coloré en rouge par exemple. Lorsque le vinaigre rentre en contact avec le bicarbonate de soude, cela produit une émulsion qui remonte à la surface comme la lave d’un volcan.

 

 

Ces expériences étaient parfaites pour occuper mes enfants pendant cette semaine de vacances et mettre quelques étincelles dans leurs yeux.

Comme je n’ai rien inventé, je vous livre toutes mes sources, vous y trouverez encore plus d’expériences rigolotes : Banlieusardises, Maman pour la vie, Cabane à idée, Guide astuces, L’esprit vient en jouant, BuzzFeed et This Grandma Is Fun.

Huis-clos dans un monospace

Huis clos dans un monospace

La scène se déroule dans une voiture familiale sur une route de montagne. Le père conduit, la mère est sur le siège passager. A l’arrière se trouvent Charlotte, 3 ans et demi, et Arthur, 6 ans et demi.

 

CHARLOTTE

(chante à tue-tête)

Une souris verte qui courait dans l’herbe…

 

CHARLOTTE et ARTHUR (la rejoignant dans son chant)

Je l’attrape par la queue je la montre à ces messieurs…

 

CHARLOTTE

(interrompant son chant)

Non c’est moi qui chante Arthur ! C’est pas toi !

 

ARTHUR

J’ai le droit de chanter !

 

CHARLOTTE

Non ! T’as pas le droit !

 

ARTHUR

Si j’ai le droit.

 

CHARLOTTE

Non !

 

ARTHUR

Si.

 

CHARLOTTE

Non !

 

ARTHUR

Si.

 

CHARLOTTE

Non je te dis Arthur c’est moi qui chante je te dis !

 

ARTHUR

Je m’en fiche d’abord parce que tu ne peux pas m’empêcher de chanter.

(Il se met à chanter.) Une souris verte, qui courait dans l’herbe, je l’attrape par la queue, je la montre à ces…

 

CHARLOTTE

(Elle lui coupe la parole en criant)

Arrête Arthur c’était moi qui chantais ! Tu es vilain ! Je vais plus jamais jouer avec toi. (Ses cris se transforment en plainte.) Et je suis plus ta sœur.

 

ARTHUR

Tu peux pas ne plus être ma sœur.

 

CHARLOTTE

Si Arthur ! Je suis plus ta sœur !

 

ARTHUR

Non c’est pas possible. Tu seras toujours ma sœur.

 

CHARLOTTE

Non !

 

ARTHUR

Si.

 

CHARLOTTE

Non !

 

ARTHUR

Si.

 

LE PERE

Et si vous chantiez tous les deux ensemble ?

 

LA MERE

Quelle bonne idée !

 

ARTHUR

On chante La souris verte Charlotte ?

 

CHARLOTTE

Non je veux plus chanter !

 

ARTHUR

Tant pis pour toi. (Chantant) Une souris verte, qui courait dans l’herbe, je l’attrape par…

 

CHARLOTTE

(hurlant)

Arrête ! Je veux pas que tu chantes.

 

ARTHUR

Tu es vilaine Charlotte ! Puisque c’est comme ça je te redonnerai pas ton livre !

 

CHARLOTTE

Se met à pleurer

 

LA MERE

(soupire)

Qu’est ce qu’il y a Charlotte ?

 

CHARLOTTE

Arthur il m’a dit qu’il me redonnera pas mon livre !

 

LA MERE

Quel livre ?

 

CHARLOTTE

Mon livre ! Celui avec les images !

 

LA MERE

Le livre que tu as pris à la pharmacie ?

 

CHARLOTTE

(Geignant)

Oui !

 

LA MERE

Mais ma puce c’est un livre de publicités, on s’en fiche !

 

CHARLOTTE

(Pleurant à chaudes larmes)

Non on s’en fiche pas ! Mon livre !

 

ARTHUR

Ah ah ah je te le rendrai pas ! Na na na na nère ! C’est bien fait pour toi !

 

CHARLOTTE

(Pleure)

 

LE PERE

(fermement)

Arthur ça suffit, arrête de faire bisquer ta sœur.

 

ARTHUR

Mais c’est elle qui est vilaine elle veut même pas que je chante ! J’en ai marre d’elle elle fait toujours la chef !

(Se met à pleurer.)

 

CHARLOTTE

(Pleure bruyamment)

 

ARTHUR

(Pleure bruyamment)

 

 

 

Je tiens à préciser à mes chers lecteurs que ces prénoms ne sont en aucun cas ceux d’enfants de ma connaissance, et que toute ressemblance avec la réalité serait purement fortuite…

Des expériences scientifiques à faire avec les enfants (1)

Cela faisait un an que j’entassais dans Pinterest (grosse source d’inspiration Pinterest) des expériences à faire avec les enfants. Pendant ces vacances j’ai eu envie d’en tester quelques unes, et tant qu’on y était on a étalé cela sur une semaine… une semaine de la science décalée, en quelque sorte.

 

Jour 1 : Des mélanges de couleurs aléatoires et éphémères

Ingrédients : eau

colorants alimentaires

lait ou crème liquide

assiette

produit vaisselle

coton ou coton tige

bocal

mousse à raser

Des experiences 01   Des experiences 02

L’assiette de lait : On verse un fond de lait dans une assiette, puis on répartit quelques gouttes d’eau colorée (de différentes couleurs) dans le lait (attention de ne pas bouger l’assiette pour ne pas gâcher l’effet). Avec un coton tige (ou du coton roulé comme une mèche) on dépose une goutte de liquide vaisselle au centre des gouttes de colorant. C’est alors une explosion de couleurs dans l’assiette de lait.

Explication : le liquide vaisselle repousse le gras du lait, réaction qui devient visible grâce à l’utilisation des colorants.

Des experiences 03

De la pluie colorée dans un bocal : On remplit un bocal aux trois quart d’eau, puis on recouvre l’eau d’une couche de mousse à raser qui représentera le nuage. Quand on verse de l’eau colorée au dessus du « nuage », celle-ci le traverse et se répartit dans l’eau à la manière d’une pluie colorée au ralenti.

 

Jour 2 : Les pouvoirs de la reine des neiges

Ingrédients : eau

congélateur

glaçons

bol

ficelle

sel

verres

Fabriquer de la glace : Je tiens à vous prévenir, cette expérience n’a pas fonctionné chez nous, mais je vous donne quand même son déroulement.

Préparation avant l’expérience : des glaçons et une bouteille d’eau au congélateur pour 2h45.

On met des glaçons dans un bol. On sort la bouteille d’eau du congélateur très délicatement (le moindre choc la ferait geler instantanément). L’eau doit être à 0°C mais pas encore gelée, c’est là toute la difficulté. Quand on verse cette eau à 0°C sur les glaçons, l’eau se transforme en glace en raison du choc des molécules.

Si vous voulez tester cette expérience chez vous, ou voir en images ce que ça donne quand ça marche, vous pouvez aller faire un tour sur ce site.

Des experiences 04

La pêche au glaçon : On pose devant chaque enfant un verre d’eau avec un glaçon et une ficelle. Le défi consiste à attraper le glaçon avec la ficelle, sans mettre ses doigts dans l’eau. Pour réaliser ce « tour », on utilise du sel de table. On pose la ficelle mouillée sur le glaçon (qui flotte), puis on la saupoudre de sel. Le sel fait fondre un peu la glace au niveau de la ficelle puis celle-ci se reforme en emprisonnant la ficelle… après quelques secondes on peut soulever le glaçon en tirant sur la ficelle.

 

Jour 3 : De la magie ?

Ingrédients : une bouteille en verre

une assiette

eau

colorant alimentaire bleu

bouilloire ou plaque électrique

un œuf dur

des allumettes

Des experiences 05

La bouteille qui aspire… de l’eau : On met de l’eau colorée dans une assiette. On chauffe la bouteille en verre (renversée tête en bas) en faisant couler de l’eau bouillante dessus, puis on pose la bouteille renversée sur l’assiette.

Au bout de quelques secondes, l’eau commence à monter dans la bouteille.

Explication : En chauffant la bouteille on réchauffe l’air contenu à l’intérieur de cette bouteille. En refroidissant, le volume de l’air diminuera, et donc l’eau montera dans la bouteille, prenant la « place » libérée par l’air.

Je pense sérieusement faire cette expérience en classe pour montrer à mes élèves que le volume d’un gaz augmente quand la température augmente (et inversement).

Des experiences 06

La bouteille qui aspire… un œuf : On place un œuf dur (sans la coquille) au niveau du goulot de la bouteille pour montrer qu’il ne peut pas rentrer dans la bouteille entier. Puis l’on jette une allumette en train de bruler au fond de la bouteille. En consommant l’oxygène, la flamme fait diminuer le volume d’air dans la bouteille, l’œuf est aspiré.

 

Jour 4 : Plus de magie ?

Ingrédients : un sac de congélation

des crayons à papier très bien taillés

eau

feuilles de papier

jus de citron

coton ou coton tige ou pinceau

une bougie et des allumettes

Des experiences 07

Le sac à crayons magique : On remplit le sac de congélation d’eau et on le tient suspendu au dessus de l’évier par exemple. Avec un crayon bien taillé, on transperce les deux parois du sac en traversant l’eau et – oh magie – l’eau ne coule pas ! (Enfin, presque pas, pour nous…)

L’explication est dans les propriétés moléculaires du plastique utilisé pour les sacs de congélation. Si cela vous intéresse et que vous êtes fluent en anglais, c’est .

Des experiences 08

Une encre invisible : On écrit au préalable un message sur une feuille de papier en utilisant du jus de citron (ou du lait). Une fois sec, le message invisible sera révélé par une exposition à la chaleur de la flamme d’une bougie par exemple.

 

Voilà déjà de quoi vous amuser un peu… la suite est à venir, très vite !

Fabriquer sa bouteille de retour au calme

Fabriquer sa bouteille de retour au calme

Une des magies que je vis sur internet, c’est d’y trouver des idées que je n’aurais pas eu autrement… Comme la bouteille de retour au calme. A force de cliquer, dans Pinterest (j’en parlais ), sur des idées de bricolages pour mes enfants ou pour ma classe, ou sur des astuces d’éducation positive, j’ai vu apparaître ces objets remplis de paillettes, j’ai nommé les « bouteilles sensorielles » ou « bouteilles de retour au calme ». Alors je ne vais pas vous vanter les propriétés calmantes des dites bouteilles, je doute fort que quelques paillettes flottant dans une bouteille en plastique puisse avoir un effet sur les grosses colères de mes enfants… Mais l’objet est joli, très attractif même, facile à fabriquer et à personnaliser, ce qui suffit déjà pour en faire une sympathique activité de début de vacances.

Comme pour le slime (pour le coup la pâte pailletée moitié coulant moitié gluante je ne suis pas sûre de tester je crains que mon intérieur ne s’en remette pas), il semblerait qu’il existe de nombreuses recettes. Je ne vais pas vous livrer « la vraie bonne recette », oubliez-moi sur ce coup. Au contraire, je vais vous rassurer : faites au feeling ce sera très bien. En ce qui nous concerne, on a mis environ un tiers d’eau colorée avec de la gouache fluo, de la colle Cléopatre (mélangée en amont avec des colorants alimentaires et des paillettes) puis pour compléter, encore de la colle, un peu plus de paillettes, un peu de liquide vaisselle (pour faire des liquides de différentes densité, j’avais lu ça sur un site – ne me demandez pas lequel) et pour finir des sequins étoiles. On peut bien sûr varier les éléments, ajouter de petits objets, des pompons, des perles (allez, promis si j’en fabrique d’autres je rééditerai cet article avec les variantes)…

Dans tous les cas, la bouteille ne doit pas être trop remplie, pour que le liquide puisse « bouger » à l’intérieur. Le plus délicat est la coloration de la colle avec les colorants alimentaires en poudre, par exemple je n’ai jamais réussi à obtenir du violet pour la bouteille de ma fille qui en est restée au bleu foncé, et le orange de mon fils tire plus vers le jaune. Certains utilisent de la colle pailletée (glitter glue) achetée dans le commerce. J’ai voulu faire ma maline en la fabriquant moi-même mais le résultat est moins joli, d’autant plus que je n’ai trouvé que de la colle blanche, et l’effet serait probablement meilleur avec de la colle transparente…

Quoi qu’il en soit, je vous conseille cette fabrication, de quoi mettre des paillettes dans les yeux de vos petits !

 

Et vous ? Vous avez testé la bouteille de retour au calme ? Le slime ? Avec quels effets sur vos enfants ? Dites-nous tout en commentaire !

Le tour du Massif Central – Partie 3 (et fin)

Cantal, Aubrac et Cévennes

 

Jour 12 – samedi 5 août – 68 km

Nous voilà dans le Cantal, routes et villages isolés.

On pique-nique près de la chapelle Valentine, avec une jolie vue…

RT15 01 Chapelle Valentine J12

RT15 02 Vue de la chapelle Valentine J12

Puis on vit une formidable étape de nuit à la ferme auberge de Boudenche, près de Dienne, « chez Laurent ». Repas auvergnat délicieux, accueil familial… On reviendra, c’est sûr, peut être pour une soirée entre amis…

RT15 03 Bivouac J12

RT15 04 Bivouac J12

Vaches de Salers de la ferme de Boudenche

RT15 05 Bivouac J12

 

Jour 13 – dimanche 6 août – 154 km

On prend la route des verdoyants monts du Cantal.

RT15 06 Monts du Cantal J13

RT15 07 Monts du Cantal J13

RT15 08 Puy Mary Monts du Cantal J13

Le Puy Mary

RT15 09 Monts du Cantal J13

RT15 10 Monts du Cantal J13

Puis on passe par Salers, une jolie ville médiévale.

RT15 11 Salers J13   RT15 12 Salers J13

On déjeune sur une aire gravillonnée au milieu de plusieurs camping-cars, mais avec une jolie vue.

RT15 13 Pique nique J13

Après avoir consacré l’après-midi à la recherche d’un garage spécialiste des combis – que nous n’avons jamais trouvé faute d’exister encore – on trace la route vers Aurillac, et on passe la nuit au camping à la ferme Hortiver, une ferme de lombriculture. Ainsi j’ai pu poser toutes mes questions sur les vers du lombricompost et m’approcher un peu plus de ce rêve écolo un peu étrange (avoir un lombricomposteur dans ma cuisine).

RT15 14 Camping J13   RT15 15 Camping J13

 

Jour 14 – lundi 7 août – 133 km

Direction les monts d’Aubrac via des routes sympas…

RT15 16 Pique nique J14

Vue pour le repas de midi

Au camping de Sainte-Urcize, on est accueillis comme à la maison, avec une vue sur les monts d’Aubrac, et la visite d’une bergerie toute proche en prime.

RT15 17 Camping J14

RT15 18 Camping J14

RT15 19 Camping J14

 

Jour 15 – mardi 8 août – 163 km

Après une nuit d’orage terrible, on prend la route de Marvejols par les plateaux de l’Aubrac.

RT15 20 Plateau Aubrac J15

On passe par Quézac.

RT15 21 Quézac J15

Puis on suit les gorges du Tarn somptueuses, on en prend plein les yeux.

RT15 22 Gorges du Tarn J15

RT15 23 Gorges du Tarn J15

Ensuite, les gorges de la Jonte.

RT15 24 Gorges de la Jonte J15

On passe la nuit dans une ferme près de Veyreau, sur le plateau des gorges de la Jonte.

RT15 25 Bivouac J15

RT15 26 Bivouac J15   RT15 27 Bivouac J15

 

Jour 16 – mercredi 9 août – 300 km

Grotte de Dargilan. Epoustouflante !

RT15 28 Grotte de Dargilan J16

RT15 29 Grotte de Dargilan J16   RT15 31 Grotte de Dargilan J16

RT15 30 Grotte de Dargilan J16

RT15 32 Grotte de Dargilan J16

RT15 33 Grotte de Dargilan J16

RT15 34 Grotte de Dargilan J16   RT15 35 Grotte de Dargilan J16

RT15 36 Grotte de Dargilan J16

RT15 37 Grotte de Dargilan J16

RT15 38 Grotte de Dargilan J16   RT15 39 Grotte de Dargilan J16

RT15 40 Grotte de Dargilan J16

RT15 41 Grotte de Dargilan J16

RT15 42 Grotte de Dargilan J16

Pique nique sur le Causse Méjean.

RT15 43 Causse Méjean J16

Puis on rentre chez nous… en passant par la corniche des Cévennes, une dernière dose de grandiose avant la route nationale qui nous ramène à Marseille.

 

Voilà, le tour du Massif central est bouclé, 1605 km au total et des souvenirs en pagaille.

 

Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines – quelques mois peut-être – pour d’autres road-trips… Mais dans seulement quelques jours pour mes articles de maman (et de pas-que-maman).

En attendant, profitez bien de votre été !

Le tour du Massif Central – Partie 2

Au pays des volcans

 

Jour 6 – dimanche 30 juillet – 66 km

Nous quittons le Puy en Velay avec l’idée d’abord de rouler jusqu’à Issoire.

RT14 01 Forteresse de Polignac J6

La forteresse de Polignac

 

Mais en nous arrêtant au bord de l’Allier pour pique-niquer, nous trouvons une petite plage de galets avec sa pataugeoire à une taille idéale pour nos enfants… alors on reste pour l’après-midi… et la nuit.

RT14 02 Bivouac J6   RT14 03 Bivouac J6

 

RT14 04 Bivouac J6.jpg

Deux « Sorcières Grabouilla » sur leur balai…

 

 

 

 

Vous ne connaissez pas La sorcière Grabouilla ? C’est ici.

 

 

 

 

 

 

Jour 7 – lundi 31 juillet – 68 km

Perrier, le village troglodyte des Roches dont certaines maisons ont été habitées jusqu’en 1945 !

RT14 05 Village troglodyte Perrier J7

RT14 06 Village troglodyte Perrier J7

RT14 07 Village troglodyte Perrier J7

RT14 08 Village troglodyte Perrier J7

RT14 09 Village troglodyte Perrier J7

RT14 10 Village troglodyte Perrier J7

La maison de la marchande de sable…

RT14 11 Village troglodyte Perrier J7

RT14 12 Village troglodyte Perrier J7

Pour le soir, on reste à Perrier, au camping des Grottes, un camping familial très sympathique comme on les aime !

RT14 13 Camping J7

 

Jour 8 – mardi 1er août – 65 km

Visite géniale du volcan de Lemptégy qui réveille des étincelles même dans nos yeux d’adultes en nous rappelant la fascination qu’on avait, enfants, pour les volcans…

Le volcan de Lemptégy a été creusé pour l’exploitation des scories, ces roches volcaniques aux nombreuses propriétés, et aujourd’hui on peut donc visiter l’intérieur du volcan, voir les anciennes cheminées de lave, roches dures se dessinant au centre du cratère évidé. C’est fascinant.

RT14 14 Volcan de Lemptegy J8

RT14 15 Volcan de Lemptegy J8

RT14 16 Volcan de Lemptegy J8   RT14 17 Volcan de Lemptegy J8

RT14 18 Volcan de Lemptegy J8

On trouve un bivouac tout proche dans la forêt.

RT14 19 Bivouac J8

RT14 20 Bivouac J8

 

Jour 9 – mercredi 2 août – 62 km

Le Puy de Dôme : montée en train, balade au sommet, la vue sur la chaîne des Puys est majestueuse…

RT14 21 Puy de dome J9

RT14 22 Puy de dome J9

RT14 23 Puy de dome J9

RT14 24 Puy de dome J9

RT14 25 Puy de dome J9

RT14 26 Puy de dome J9

Pour le bivouac, on se rapproche de Saint Nectaire, d’abord une place dans les gorges de la Monne, au soleil.

RT14 27 Bivouac essai J9

Puis on descend au frais près de la rivière.

RT14 28 Bivouac J9   RT14 29 Bivouac J9

RT14 30 Bivouac J9.jpg

RT14 31 Bivouac J9.jpg

Vue du matin

 

Jour 10 – jeudi 3 août – 34 km

Sur la route de Saint Nectaire, on achète du Saint Nectaire (originalité quand tu nous tiens !), on passe par la ville de Saint Nectaire sans s’arrêter.

RT14 32 Vue sur Saint Nectaire J10

Vue sur Saint Nectaire

Direction le château de Murol, visite théâtralisée et animations pour petits et grands.

RT14 33 Chateau de Murol J10   RT14 34 Chateau de Murol J10

RT14 35 Chateau de Murol J10

RT14 36 Chateau de Murol J10   RT14 37 Chateau de Murol J10

RT14 38 Chateau de Murol J10   RT14 39 Chateau de Murol J10

RT14 40 Chateau de Murol J10   RT14 41 Chateau de Murol J10

RT14 42 Chateau de Murol J10

Pour le soir, camping de Voissière un peu à l’écart du lac de Chambon (une côte d’azur auvergnate de ce qu’on en a vu, pleins de campings 3 ou 4 étoiles avec piscines chauffées…). On prend la place juste en face des jeux d’enfants et on regarde les notres se faire des copains…

 

Jour 11 – vendredi 4 août – 35 km

RT14 43 J11

Une jolie cascade sur la route

Pour accéder au Puy de Sancy on prend la télécabine depuis la station Super Besse.

RT14 44 Super Besse

Puis nous marchons… 45 minutes en théorie… beaucoup plus, en pratique, avec nos stroumpfs…

RT14 45 Ascension Puy de Sancy

RT14 46 Ascension Puy de Sancy

RT14 47 Ascension Puy de Sancy

RT14 48 Ascension Puy de Sancy

RT14 49 Sommet Puy de Sancy

Vue du sommet

D’en haut du Puy de Sancy, nous voyons d’un côté le Puy de Dôme et le château de Murol, de l’autre les monts du Cantal… Où l’on était et où l’on va…

Après cette randonnée familiale, on découvre un peu plus loin le lac Pavin dans son écrin de forêt – un autre lac dans un cratère.

RT14 50 Lac Pavin J11

RT14 51 Lac Pavin lendemain matin J12

On passe la nuit sur une piste de ski de fond. Douche à l’arrière de notre espace de vie ; terrasse, jardin boisé avec étendage, barbecue à l’avant, et même cabane des enfants sur le côté.

RT14 52 Bivouac J11   RT14 53 Bivouac J11

Il n’y a guère que les moustiques extrêmement voraces qui nous poussent à quitter cet endroit bien vite le lendemain matin…

 

Troisième et dernier volet de notre tour du Massif Central à venir…

Le tour du Massif Central – Partie 1

De Marseille au Puy-en-Velay

 

Jour 1 – mardi 25 juillet – environ 200 km

Nous prenons la route depuis Marseille, le mistral est si fort que nous quittons l’autoroute plus tôt que d’ordinaire, notre vieux popo supportant assez mal les coups de vent à « grande » vitesse. On longe l’étang de Berre, on passe Salon direction les Baux de Provence. On pique-nique là, entre vignes et oliviers avec vue sur le château des Baux. Le vent reste insupportable, les bourrasques font s’envoler nos assiettes.

RT13 01 Pique nique J1   RT13 02 Pique nique J1

Pour la nuit nous nous arrêtons dans l’exploitation agricole « Les Digues » à Pont-Saint-Esprit, on y achète des pêches et de la confiture d’abricot, et on a même droit à une visite avant de passer une nuit au calme dans le verger…

RT13 03 Bivouac J1   RT13 05 Bivouac J1

RT13 04 Bivouac J1

RT13 06 Bivouac J1

1,2,3 Soleil avant le repas du soir

 

Jour 2 – mercredi 26 juillet – 94 km

On remonte les gorges de l’Ardèche. Le paysage est extraordinaire.

RT13 07 Gorges Ardeche J2   RT13 08 Gorges Ardeche J2

RT13 09 Gorges Ardeche J2   RT13 10 Gorges Ardeche J2

RT13 11 Gorges Ardeche J2

Après Vallon Pont d’Arc, sur la route de Ruoms, on s’arrête pour manger au bord d’une rivière.

RT13 12 Pique nique J2

RT13 13 Pique nique J2

Puis on longe d’autres gorges.

RT13 14 J2

Après Largentières, on poursuit sur une toute petite route, jusqu’au col de la Croix… à 761 mètres, notre lieu de bivouac pour la nuit, avec une vue superbe.

RT13 15 Bivouac J2

RT13 16 Bivouac J2

RT13 17 Bivouac J2

 

Jour 3 – jeudi 27 juillet – 75 km

On poursuit la route vers Jaujac puis Lalevade d’Ardèche, ensuite on prend la direction du col de la Chavade par la côte de Mayres.

RT13 18 Col de la Chavade J3

Vue depuis le col de la Chavade

Après le col, on monte encore.

RT13 19 J3

On se pose pour déjeuner sur la ligne de partage des eaux.

RT13 20 Pique nique J3

RT13 21 Pique nique J3

Vue depuis notre lieu de pique-nique

On passe par Mazan l’abbaye, une surprise probablement très contreversée… (Moi j’adore…)

RT13 22 Mazan l'abbaye J3

On traverse des paysages verdoyants.

RT13 23 J3

Et on arrive au lac d’Issarlès, notre première étape « volcanique ». (Le lac d’Issarlès s’est constitué dans le cratère d’un ancien volcan.)

RT13 24 Lac d'Issarles J3

RT13 25 Lac d'Issarles J3   RT13 26 Lac d'Issarles J3

La plage du lac d’Issarlès

Le camping à la ferme, juste à côté du lac, est parfait. De l’herbe, de la place, une vue dégagée, un troupeau de vaches…

RT13 27 Camping J3

RT13 28 Camping J3

RT13 29 Camping J3

RT13 30 Camping J3

RT13 31 Camping J3

 

Jour 4 – vendredi 28 juillet – 26 km

Après un tour en pédalo sur le lac d’Issarlès, un temps baignade et jeux de plage, et le repas de midi au camping, nous repartons direction Mont Gerbier de Jonc.

RT13 32 Mont Gerbier de Jonc J4

RT13 33 Vue Mont Gerbier de Jonc J4

La vue d’en haut est spectaculaire.

Une vidéo de la vue à 360° ici.

Bon par contre, la montée on l’a faite sans enfant, à tour de rôle… Parce que ça grimpe vraiment pas mal et que ça descend aussi sec.

A quelques minutes du mont, on se cale au bord d’une route peu fréquentée pour un bivouac.

RT13 35 Bivouac J4

 

Jour 5 – samedi 29 juillet – 62 km

Objectif du jour : Le Puy en Velay

La route est belle.

RT13 36 Borée J5   RT13 37 Borée J5

Vue de Borée (un village ayant encore une cabine téléphonique…)

On passe au pied du Mont Mézenc (qu’on apercevait déjà depuis le lac d’Issarlès)

RT13 38 Mont Mezenc J5

Les paysages couverts de monts nous rappellent les géants de Claude Ponti.

RT13 39 Route Mont Mezenc J5

RT13 40 Route Mont Mezenc J5

RT13 Ponti Doudou méchant

Une image de l’excellentissime « Le doudou méchant » de Claude Ponti

Vers midi, on arrive au Puy en Velay. On s’installe au camping de Bouthezard, et on part explorer la ville.

RT13 41 Puy en Velay J5

RT13 42 Puy en Velay J5

RT13 43 Puy en Velay J5   RT13 44 Puy en Velay J5

RT13 45 Puy en Velay J5   RT13 47 Puy en Velay J5

RT13 46 Puy en Velay J5

On profite de l’exposition Picasso et la maternité à l’Hotel Dieu. Ils ont même prévu des jeux pour les enfants… belle idée.

Le soir venu, on assiste ébahis au spectacle lumineux sur la cathédrale et sur le rocher Saint Michel.

RT13 52 Puy en Velay J5

RT13 48 Puy en Velay J5   RT13 49 Puy en Velay J5

RT13 50 Puy en Velay J5

RT13 51 Puy en Velay J5

RT13 53 Puy en Velay J5   RT13 54 Puy en Velay J5

RT13 55 Puy en Velay J5

 

 

J’espère que ce récit vous donnera des idées d’escapades… et je vous dis à bientôt pour la suite de nos aventures avec Poumpo (pour ceux qui n’auraient pas suivi, Poumpo c’est notre combi adoré, notre T3, notre « popo » à nous quoi…).

Pause estivale

Pause estivale

L’été est là. Les vacances toutes proches. Les soirées, les barbecues, les glaces, le sable, les lunettes de soleil.

Je vais éteindre mon ordinateur, m’éloigner de ma connexion internet, oublier Facebook et les statistiques de mon blog.

Je vais jouer avec mes enfants, sourire à mon mari, partir sur les routes.

Je vais lire dans mon lit le soir, parfois à la frontale sous la toile du combi.

Je vais écrire, un peu beaucoup passionnément, prendre le temps de poser mes idées en mots sans les publier tout de suite sur internet.

Je vais prendre des centaines de photos.

 

Et puis dans seulement quelques semaines ce sera l’heure de la rentrée. L’énergie reviendra avec le renouveau et des projets tout neufs (re)prendront forme…

Ma vie professionnelle sera chamboulée, un nouveau poste dans un autre lieu et davantage de travail.

J’espère pouvoir écrire régulièrement pour le site internet d’une association marseillaise et y aborder des thèmes qui me tiennent à cœur – maternité parentalité allaitement famille…

Il y aura peut-être une exposition de photographies à l’automne.

Je présenterai – si tout va bien – de nouveaux tableaux dans un restaurant marseillais en décembre ou en février.

 

En attendant, je vous souhaite un bel été, joyeux, léger et ressourçant. Et de pouvoir suivre jusqu’au bout vos envies pour maintenant et pour ensuite…

Autour de Carcassonne

Notre premier road-trip du printemps-été 2017 a du attendre le long week-end de l’ascension.

 

Jour 1 : route sur Montagnac ! On a passé la nuit sur le domaine de la Conseillère. Les propriétaires viticulteurs accueillent les voyageurs de passage et leur font découvrir leurs vins.

RT11 01   RT11 02

RT11 03   RT11 04

Leur chien, lui, a goûté les tongs de notre fille et y a laissé en souvenir une belle marque de crocs.

 

Jour 2 : Carcassonne

La cité de Carcassonne provoque toujours chez moi une émotion très particulière. Un souvenir peut-être de ce que j’avais éprouvé à 10 ans quand je l’avais découverte avec ma classe… Je n’ai pas pu m’empêcher de faire beaucoup, beaucoup, beaucoup de photos.

RT11 05

RT11 06    RT11 07

RT11 08         RT11 09

RT11 10   RT11 11

RT11 12   RT11 13

RT11 14   RT11 15

RT11 16   RT11 17

RT11 18

RT11 19   RT11 20

RT11 21

RT11 22   RT11 23

RT11 24   RT11 25

RT11 26   RT11 28

RT11 27   RT11 29   RT11 30

La légende de Dame Carcas sur un blog que j’aime bien, ici (et d’autres photos aussi).

On passe la soirée et la nuit au domaine de Fourn Robert. Repos, dégustation de blanquette de Limoux, balade dans le domaine avant la nuit…

RT11 31   RT11 32   RT11 33

RT11 34

RT11 35

RT11 36

RT11 37

RT11 38

Vous l’entendez la petite maison dans la prairie

RT11 39   RT11 40

 

Jour 3 : Castelnaudary

Pique-nique au bord du canal du midi, on explique le fonctionnement des écluses à notre fils.

RT11 41

Ecluses en escalier

RT11 42

J’ai une passion pour ces personnages du mobilier urbain… Article sur les Zurbanards à venir !

Camping à la ferme La Capelle, avec un extraordinaire cassoulet maison au feu de bois amené directement à notre emplacement…

RT11 43

 

Jour 4 : Parc des dinosaures

On se fait le trajet Castelnaudary – Mèze par de petites routes entre les vignes, avec une pause à Marseillette et sa fête alternative du jour.

RT11 44   RT11 45

RT11 46

On pique-nique près d’une abbaye découverte au hasard, proche d’Ouveillan.

RT11 47

RT11 48   RT11 50

RT11 49

L’après-midi, on visite le Musée-Parc des dinosaures.

RT11 51

Le soir, retour au domaine de la Conseillère (vu au jour 1).

 

Jour 5 : Retour

On prend le temps, de jolies routes, de petites routes, on savoure le retour.

 

RT11 53                RT11 52

Village Le Cailar entre Languedoc et Camargues / Pique-nique à l’ombre des Platanes

Trajet du jour 5

 

A bientôt pour d’autres aventures !